Débuter dans l’investissement immobilier résidentiel

L’investissement immobilier résidentiel est une activité qui a fluctué en popularité de façon spectaculaire au cours des dernières années. Ironiquement, il y a beaucoup de personnes qui investissent dans des domaines comme l’immobilier, l’or ou les actions lorsque le marché prospère, mais une fois qu’il commence à s’effondre, ils laissent tomber l’investissement et se dirigent vers d’autres activités. D’un côté, ceci est la nature humaine, mais cela veut dire également que plusieurs investisseurs immobiliers laissent leur argent sur la table.

En comprenant le dynamisme de votre marché d’investissement immobilier résidentiel et agir contre le reste du marché, vous pourriez gagner plus d’argent en respectant toujours les principes fondamentaux de l’investissement immobilier.

L’investissement immobilier, que ce soit une propriété résidentielle ou commerciale, n’est pas un scenario de devenir rapidement riche. Vous pouvez certainement gagner un peu d’argent rapide en vendant des maisons, si c’est votre occupation, mais c’est une activité à plein temps et non pas un investissement passif à long terme. Le mot ‘investissement’ implique que vous êtes engagé dans l’activité à long terme. Souvent, c’est tout ce qui est nécessaire pour gagner de l’argent dans l’investissement immobilier. Ainsi, tant dis que les experts se complaignent de l’effondrement du marché et les spéculateurs demandent si cela est le fond, revenons vers les principes de l’investissement immobilier résidentiel pour apprendre comment gagner de l’argent sur le long terme dans les bons et mauvais marchés ensemble.

Un Retour Aux Principes De L’Investissement Immobilier Résidentiel

L’investissement immobilier à l’air facile quand ce dernier ne cesse de s’accroitre, tous les bateaux montent avec la vague, et même si vous avez eu une affaire sans équité et sans liquide, vous pouvez toujours gagner de l’argent si vous êtes au bon endroit et au bon moment.

Cependant, il est difficile d’anticiper le marché sans des recherches approfondies et des connaissances sur ce marché. Une meilleure stratégie consiste à comprendre les quatre centres de profit de l’investissement immobilier résidentiel, et assurez-vous de prendre cela en considération lors de votre prochaine affaire.

  • La liquidité – quels sont les revenus mensuels de la propriété résidentielle après le payement des frais ?cela semble facile à calculer si vous connaissez les totales du loyer et de l’hypothèque. Cependant, une fois que vous prenez en considérations tous les autres facteurs concernant la propriété résidentielle – comme les vacances, les dépenses, la réparation et la maintenance, la publicité, la comptabilité, les frais juridiques et autres – ça commencera alors à s’accumuler. Je préfère utiliser un facteur d’environ 40% de la NOI pour estimer les dépenses sur la propriété. J’utilise 50% de la NOI comme mon objectif approximatif pour le service des dettes, cela laisse 10% comme bénéfice pour moi. Si l’accord ne répond pas à ces paramètres, je me méfie.
  • L’appréciation – La partie la plus profitable historiquement dans la possession d’un bien immobilier et l’augmentation de sa valeur. Cependant, et comme nous avons vu récemment, la valeur des biens immobiliers peu diminuer également. L’effet de levier (votre prêt bancaire dans ce cas) est une épée à double tranchant qui peut augmenter le taux de vos revenus si vous achetez dans une région d’appréciation, mais elle peut aussi augmenter votre taux de perte lorsque la valeur de votre propriété diminue. Pour un investissement immobilier réaliste à faible risque, le plan est d’avoir votre propriété résidentielle pendant au moins 5 ans. Cela vous donnera la possibilité de surmonter les hauts et les bas du marché afin de pouvoir voir la situation du côté de profits.
  • Remboursement des dettes – Chaque mois, lorsque vous payez votre dette hypothécaire à la banque, un petit montant sera utilisé pour réduire la balance de votre prêt. A cause de la structure des prêts hypothécaires, un prêt normal à terme amortissable possède une petite dette à payer au début, mais si vous réussissez à maintenir le prêt en place pendant quelques années vous verrez que vers la fin des termes de votre prêt, votre principe sera utilisé plus et plus pour rembourser la dette. Cela repose au premier lieu, bien sur, sur le fait que vous avez un prêt amortissable, mais si vous possédez un prêt à intérêts seulement, vos paiements seront inférieurs et vous ne bénéficierez d’aucun remboursement de prêt. Je crois que c’est logique de prendre un prêt à intérêts seulement si vous envisager de garder la propriété pendant 5 à 7 ans ou moins, puisque le remboursement de dettes que vous accumulez pendant ce temps est minime et il peut aider votre liquidité à avoir un prêt d’intérêt seulement aussi longtemps que les ajustements de taux d’intérêt à la hausse n’augmentent vos paiements plus tôt que vous y attendiez et ruinent votre liquidité. Cependant, si vous prévoyez de garder la propriété à long terme, et / ou vous avez un grand taux d’intérêt, il est logique d’obtenir un prêt courus qui finira par réduire le solde de votre prêt d’investissement et le faire disparaître. Assurez-vous de bien analyser votre stratégie d’investissement immobilier pour décider si vous un prêt à taux fixe ou un prêt à intérêts seulement. Dans certains cas, il peut être judicieux de refinancer votre propriété pour augmenter votre liquidité ou vos taux de revenu au lieu de lieu de la vendre.
  • Déductions d’impôts – Pour la bonne personne, les déductions fiscales peuvent être un grand avantage de l’investissement immobilier, mais ils ne sont pas la panacée qu’ils sont parfois faits pour être. Les personnes qui sont touchés par l’AMT (Impôt Minimale Alternative), qui ont beaucoup de propriétés, mais ne sont pas des professionnels de l’immobilier, ou qui ne participent pas activement à leurs investissements immobiliers peuvent trouver qu’ils sont exclus de certains des meilleurs exemptions fiscales offerts par l’IRS. Pire encore, les investisseurs qui se concentrent sur les affaires immobilières à court terme comme revendre, la restauration, etc. ont leurs revenus traités comme des revenus gagnés. Le taux d’impôts des gains capitales à court terme qu’ils paient est le même (élevé) que celui qu’ils paieraient s’ils avaient eu le revenu dans un travail W-2. Après que plusieurs investisseurs ont était sévèrement touché dans les années 1980 par la Loi de la réforme fiscale, beaucoup de personnes ont pensé que c’était une mauvaise idée d’investir dans l’immobilier juste pour l’exemption fiscale. Si vous êtes admissible, ils peuvent être un grand centre de profit, mais en général, vous devriez les considérer comme le glaçage sur le gâteau, pas le gâteau lui-même.

Toute affaire d’investissement immobilier résidentiel qui se tient sous le contrôle de cette lentille dirigée par ces principes fondamentaux devrait garder votre bien immobilier et votre portefeuille en très bon état qu’importe que le marché de l’investissement immobilier résidentiel prospère, s’effondre ou se stabilise. Toutefois, si vous pouvez utiliser les tendances du marché immobilier pour vous donner un coup de pouce, faites-le alors. La clé est de ne pas compter sur une seule ‘stratégie’ pour vous offrir des gains hors normes. Soyez réalistes avec vos attentes et suivez les principes. Achetez des biens qui vous sont abordables et essayez d’investir sur le long terme.